La Déclaration générale de l’Alliance des patients pour la santé résume les raisons de sa création, sa mission et ses valeurs.

Au cours des dernières années, le système de santé et de services sociaux québécois a connu plusieurs réformes (fermetures et fusions d’établissements, virage ambulatoire, mise sur pied du régime d’assurance médicaments, création des GMF, etc.). Malgré le discours officiel plaçant le patient au centre du système de santé et de services sociaux, la plupart de ces changements ont été décidés et réalisés sans que la population et les patients aient été réellement impliqués dans les décisions, lesquelles ont pourtant généré des impacts considérables.

Or, la Loi sur la santé et les services sociaux est pourtant claire et prévoit, à l’article 2, alinéa 1 et alinéa 3 :

« 2. Afin de permettre la réalisation de ces objectifs, la présente loi établit un mode d’organisation des ressources humaines, matérielles et financières destinée à :
1° assurer la participation des personnes et des groupes qu’elles forment au choix des orientations, à l’instauration, à l’amélioration, au développement et à l’administration des services.
3° partager les responsabilités entre les organismes publics, les organismes communautaires et les autres intervenants du domaine de la santé et des services sociaux. »